Un appel à l’acte des musées communautaires dans la lutte contre le changement climatique [A call for action by community museums in the fight against climate change]

Today’s Guest Post is by Clementine Planche, Alexandre Tremeau, and Stephen Hart, students at UQAM/Université de Montréal. It is the first CMCJ post entirely in French, one of Canada’s official languages. Special thanks to René Rivard, member of the CMCJ Advisory Group and editor of this post. English translation follows.

Étudiant-e-s conscientisé-e-s, nous souhaitons que notre futur lieu de travail reflète notre engagement écologiste et s’inscrive dans les luttes de notre génération. Notre réflexion sur le rôle des musées face aux enjeux environnementaux s’est précisée lors du séminaire « Nouvelles muséologies », proposé à la Maîtrise en muséologie à Montréal (UQAM/Université de Montréal) par Jennifer Carter. Nos différents intérêts nous ont amenés à réfléchir sur la place des musées communautaires dans la mobilisation environnementale.

Marche pour le climat des élèves et étudiants de Montréal le vendredi 15 mars 2019. Photographie d’Alexandre Trémeau (le 15 mars 2019).

Des musées au plus près des communautés

Depuis un demi-siècle, les musées communautaires ont développé de nouvelles méthodologies et des modes de gouvernance novateurs dans l’intégration des populations locales qu’ils servent. Ces institutions ont pour préoccupation de créer des liens étroits entre elles et leur environnement social, grâce à la participation active des citoyens dans leur gestion.  Ce lien privilégié avec les populations prend la forme de partenariats où chaque acteur est invité à participer à la valorisation de son patrimoine matériel et immatériel et se l’approprier.

Véritables lieux de rencontre, ils donnent la possibilité à chacun de s’exprimer et de débattre sur les sujets qui le concernent. Grâce à cette politique inclusive, les musées communautaires rejoignent des populations qui souvent se sentent exclues des institutions culturelles. Ils ont ainsi acquis au fil des années, une véritable expertise dans la conscientisation des individus sur les enjeux sociaux et culturels de la communauté.

Une urgence climatique et sociale

Menace actuelle majeure, la crise écologique que nous vivons ne touche pas uniquement les espèces en voie de disparition, mais les êtres humains eux-mêmes. Si toutes les communautés sont affectées par ces bouleversements climatiques, les populations les plus défavorisées et isolées le sont davantage, ce qui renforce les inégalités sociales. Le changement climatique entraîne donc une véritable crise de la société qui ne va cesser de s’accroître, s’il n’y a pas une réaction rapide et profonde de notre part. Selon les principes de la justice climatique, il est nécessaire de changer radicalement le système de notre société afin que chaque personne accède égalitairement aux ressources naturelles et élémentaires.

Cette prise de conscience doit être universelle : tout le monde doit agir à sa portée, selon ses capacités. En tant qu’acteurs influents et reconnus, les musées ont, de ce fait, un rôle capital à jouer.

La destruction des forêts par l’agriculture relâchant des quantités gigantesques de CO2 dans l’atmosphère. Photo : Greenpeace.

La responsabilité des musées

Les musées communautaires sont considérés comme des lieux prestigieux qui ont toute la confiance du public. Ils sont des espaces inspirants et influents dans l’évolution des mœurs. Si nous nous s’inspirons de la maxime « think global, act local », reprise par le chercheur Marcus Carson du Stockholm Environment Institute, les institutions muséales doivent dorénavant intégrer les enjeux globaux de la crise climatique dans leurs actions locales auprès des communautés.

Les musées communautaires, des acteurs prometteurs de la crise climatique

Les musées communautaires, notamment les écomusées, se veulent en lien direct avec l’environnement dans lequel ils s’inscrivent. Cette notion d’environnement désigne dans ce contexte ce qui entoure socialement un individu. Or, comme vus précédemment, les enjeux sociaux et climatiques sont aujourd’hui étroitement associés.  Ainsi, pour répondre entièrement à leur mandat, les musées communautaires doivent devenir des lieux de sensibilisation, de réflexions et d’actions dans cette nouvelle ère de l’Anthropocène.

En tant qu’institutions sociales détenant un lien privilégié avec les communautés, nous pensons qu’ils peuvent devenir des acteurs majeurs dans la lutte contre le changement climatique. Grâce à leurs partenariats avec différentes associations, à leurs pratiques muséales comme outils d’éducation populaire et d’autonomisation, et à leur collaboration étroite avec la communauté, ils possèdent l’expertise adéquate pour conscientiser la population et la pousser à agir. La participation de plusieurs acteurs, grâce notamment aux partenariats, est une méthode positive et efficace pour parvenir à des résultats concrets et concluants. De plus, en tant qu’espaces de rencontres et de débats, les musées communautaires sont les lieux idéaux pour confronter les opinions et exposer les initiatives personnelles et collectives.

Activité Couleurs et brioches dans le cadre de l’exposition D’un œil différent à l’Écomusée du fier monde. Photo : Écomusée du fier monde.

Un nouveau défi pour les musées communautaires

À l’image des nombreux défis publiés sur le site de la Coalition of Museums for Climate Justice, nous faisons un appel spécifique aux musées communautaires, car nous estimons qu’ils peuvent avoir un véritable impact sur la société et dans la lutte contre le réchauffement climatique. En exploitant leur grande expertise communautaire, ils pourront en effet amener à trouver des solutions locales à ces problèmes globaux.

De nombreuses actions muséales et communautaires peuvent être entreprises par ces musées dans ce contexte environnemental :

  • Organiser des ateliers pour parler du sujet : ateliers zéro déchet, conférence avec des scientifiques, des jardiniers, des écologistes … ;
  • Mettre en place des actions dans le quartier : promouvoir le compostage, le ramassage des déchets, la plantation de petites plantes, les bacs à fleurs ;
  • Travailler avec les populations autochtones et leur lien avec l’environnement ;
  • Faire appel à la communauté pour trouver des solutions afin d’économiser plus et de polluer moins ;
  • Renforcer les liens avec des associations pour avoir accès à des produits bios, locaux, etc. ;
  • Proposer une exposition participative sur le thème de l’écologie.

Véritable lieu de rencontre, les musées communautaires sont source d’inspiration et d’action pour les différents acteurs qui s’y retrouvent. Il est donc nécessaire d’exploiter ce précieux outil dans la lutte contre le changement climatique.


Stephen a commencé sa carrière en tant qu’archéologue sur divers sites de la Méditerranée. Avec le désir de mêler sa passion de la recherche historique et le goût de la transmission auprès du grand public, il a décidé de changer de voie et de reprendre des études en muséologie à Montréal.

Etudiante française en échange universitaire à l’UQAM en Maîtrise Muséologie, Clémentine a d’abord réalisé deux baccalauréats en Histoire et Histoire de l’art et archéologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Née dans les Alpes françaises, elle lie étroitement son attachement à la nature et ses études en faisant des recherches sur le patrimoine naturel, notamment les jardins.

Alexandre, étudiant en maîtrise en muséologie à l’UQAM. Il a commencé son cursus universitaire en France avec un baccalauréat en géologie et une maîtrise en paléontologie. Ce parcours a renforcé son attachement pour les environnements naturels et son désir de les préserver.


English Translation:

As conscious students, we want our future workplace to reflect our environmental commitment and fit into the struggles of our generation. Our reflection on the role of museums in the face of environmental issues was clarified during the seminar “New museology”, proposed to the Masters in Museology in Montreal (UQAM / University of Montreal) by Jennifer Carter. Our different interests led us to reflect on the role of community museums in environmental mobilization.

Museums closer to communities

For half a century, community museums have developed new methodologies and innovative modes of governance in integrating the local populations they serve. These institutions are concerned with creating close links between them and their social environment, through the active participation of citizens in their management. This privileged link with people takes the form of partnerships where each actor is invited to participate in the valorization of his tangible and intangible heritage and to appropriate it.

Real meeting places, museums give everyone the opportunity to express themselves and discuss topics that concern them. Thanks to this inclusive policy, community museums join populations that often feel excluded from cultural institutions. Over the years, they have acquired real expertise in raising awareness of the social and cultural issues of the community.

A climate and social emergency

A major current threat, the ecological crisis we are experiencing does not only affect endangered species, but human beings themselves. If all communities are affected by these climatic changes, the most disadvantaged and isolated populations are more affected, which reinforces social inequalities. Climate change is therefore causing a real crisis for society, which will continue to grow if there is no rapid and profound reaction on our part. According to the principles of climate justice, it is necessary to radically change the system of our society so that each person has equal access to natural and basic resources.

This awareness must be universal: everyone must act within their reach, according to their abilities. As influential and recognized actors, museums have a vital role to play.

The responsibility of museums

Community museums are considered prestigious places that have the public’s trust. They are inspiring and influential spaces in the evolution of manners. If we take inspiration from the maxim “think global, act local”, taken up by researcher Marcus Carson of the Stockholm Environment Institute, museum institutions must henceforth integrate global issues of the climate crisis into their local actions with communities.

Community museums, promising actors in the climate crisis

Community museums, especially ecomuseums, are intended to be directly linked to the environment in which they operate. In this context, this notion of environment designates what surrounds an individual socially. However, as seen previously, social and climatic issues are today closely associated. Thus, to fully meet their mandate, community museums must become places of awareness, reflection and action in this new era of the Anthropocene.

As social institutions with a special connection to communities, we believe that museums can become major players in the fight against climate change.

Through their partnerships with various associations, their museum practices as tools of popular education and empowerment, and their close collaboration with the community, they have the appropriate expertise to raise awareness and action. The participation of several actors, thanks in particular to partnerships, is a positive and effective method for achieving concrete and conclusive results. In addition, as spaces for meetings and debates, community museums are ideal places to confront opinions and expose personal and collective initiatives.

A new challenge for community museums

Like the many of the challenges published on the Coalition of Museums for Climate Justice website, we make a specific appeal to community museums because we believe they can have a real impact on society and in the fight against global warming. climate.

By exploiting their great community expertise, museums will be able to find local solutions to these global problems.

Many museum and community actions can be undertaken by these museums in this environmental context:

  • Organize workshops to talk about the subject: zero waste workshops, conference with scientists, gardeners, environmentalists, and others
  • Set up actions in the neighborhood: promote composting, garbage collection, planting small plants, flower boxes
  • Work with indigenous peoples and their relationship to the environment
  • Call on the community to find solutions to save more and pollute less
  • Strengthen links with like-minded associations to have access to organic products, local, etc.
  • Propose a participatory exhibition on the theme of ecology.

A true meeting place, community museums are a source of inspiration and action for the various actors who find themselves there. It is therefore necessary to exploit this valuable tool in the fight against climate change.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.